Projet PARME

03/08/2007

Projet d'Aide aux Réfugiés des Minorités Ethniques

En 2007, Cadrasie s'investi dans un nouveau projet près de la frontière birmano-thaïlandaise.

Dans le nord de la Thaïlande, dans la province de Chiang Mai, nous nous associons à EWOB (Empowering Women Of Burma) pour développer une action qui favoriserait l'accès à l'éducation et la formation.

Cadrasie s'engage alors à venir en aide aux minorités ethniques et aux réfugiés politiques vivants dans ces camps de "fortune". On parle de 300 personnes qui franchissent la frontière thaïlandaise chaque jour. Des étudiants beaucoup et des professeurs qui voudraient définitivement tourner la page de la dictature birmane. D'après les autorités, ils seraient 20 000 répartis en neuf camps, le long de la frontière birmano-thaïlandaise.

 C'est dans l'un de ces camps que Cadrasie a décidé d'agir et d'installer une école. 

A Koung Jor Shan, où survivent 580 personnes. La moitié d'entre eux sont des enfants de 0 à 17 ans. Pour les jeunes de 3 à 10 ans, la première école  se situe à plus d'une heure de marche. Pour les plus âgés, il n'y a aucune structure dédiée à l'éducation ou à la formation.. 

Le projet Parme à l'objectif de leur offrir dans un premier temps une salle de classe, des enseignants et des bénévoles pour les encadrer. 

La projet se met en place à partir de janvier 2009. 

Notre partenaire sur place, l'association Ewob (Emporing Women of Birma), a également ouvert une université soutenue par l'université de Chiang Mai (dans le nord de la Thaïlande). Elle cherche des professeurs susceptibles d'y enseigner pour des modules de 30h dès janvier 2009 dans différentes disciplines : relations internationales, anglais, psychologie, médecine, économie 

La construction de l'école a eu lieu en août 2009.

 A l'ouverture de cette école, des membres de Cadrasie, s'y sont rendus pour y apporter un ordinateur et partager nos cultures notamment à travers des cours de français et d'informatique.